Download E-books Christianisme et philosophie PDF

By Sébastien Morlet

Dans l’Antiquité, christianisme et philosophie se font face comme deux voies d’accès à l. a. vérité : l’une, par le moyen de l. a. foi, l’autre, par los angeles recherche rationnelle. Les rapports du christianisme et de los angeles philosophie sont cependant plus complexes. Les néoplatoniciens accordent une position grandissante aux éléments extra-rationnels et en viennent à ne plus considérer l. a. raison comme los angeles seule voie d’accès au savoir. Inversement, les chrétiens reconnaissent une certaine vérité dans los angeles philosophie et lui accordent un rôle préliminaire dans l’acquisition de l. a. sagesse. Souvent convaincus que l. a. révélation biblique est l. a. resource du savoir grec, les chrétiens présentent leur faith comme los angeles seule « vraie philosophie ». Ce livre retrace les grandes lignes d’une war of words qui joua un rôle capital dans los angeles formation de l. a. doctrine chrétienne comme dans los angeles transmission de los angeles tradition gréco-romaine. Il amène à réviser certaines idées reçues sur le christianisme et son rapport à los angeles raison.

Collection « Antiquité » dirigée par Paul Demont

L'auteur anime par ailleurs un "MOOC" (cours en ligne gratuit) pour l'université Paris-Sorbonne, available ICI.

Show description

Read Online or Download Christianisme et philosophie PDF

Similar Christianity books

All of the Women of the Bible

The entire girls of the Bible bargains a wealthy biographical point of view on evey lady determine in scripture -- together with the well-known, the little-known, or even the unnamed. in additional that three hundred attractive and insightful photographs, Edith Deen brings alive the saints and sorceresses, queens and servants, moms and daughters, better halves and widows whose profound effect is felt through-out the Bible.

Mere Christianity

Within the vintage Mere Christianity, C. S. Lewis, crucial author of the twentieth century, explores the typical floor upon which all of these of Christian religion stand jointly. Bringing jointly Lewis’ mythical broadcast talks in the course of international warfare from his 3 past books The Case for Christianity, Christian habit, and past character, Mere Christianity offers an unequaled chance for believers and nonbelievers alike to listen to this strong apologetic for the Christian religion.

The Great Divorce

C. S. Lewis’ the nice Divorce is a vintage Christian allegorical story a few bus journey from hell to heaven. a unprecedented meditation upon solid and evil, grace and judgment, Lewis’s progressive concept within the the nice Divorce is that the gates of Hell are locked from the interior. utilizing his notable descriptive powers, Lewis’ the nice Divorce will switch the best way we predict approximately strong and evil.

Hostage to the Devil: The Possession and Exorcism of Five Contemporary Americans

One On One With SatanA chilling and hugely convincing account of ownership and exorcism in smooth the USA, hailed by means of NBC Radio as "one of the main stirring books at the modern scene. "

Additional info for Christianisme et philosophie

Show sample text content

Interdiction du paganisme. Instauration de l’orthodoxie nicéenne. 381 – Concile de Constantinople. 386 – Conversion d’Augustin au catholicisme. Jean Chrysostome est ordonné prêtre. v. 420 – Théodoret de Cyr, Thérapeutique des maladies helléniques. 429-430 – Échange de lettres entre Cyrille d’Alexandrie et Nestorius. aspect de départ de l. a. controverse christologique. v. 430-440 – Cyrille d’Alexandrie, Contre Julien. 431 – Concile d’Éphèse. 451 – Concile de Chalcédoine. 527-565 – Règne de Justinien. 529 – Fermeture de l’école néoplatonicienne d’Athènes. Répertoire des auteurs chrétiens cités Ambroise de Milan – Né à Trèves en 337 ou 339, il exerce d’abord l. a. occupation de rhéteur avant d’être élu évêque de Milan en 373 ou 374. Il est l’un des grands connaisseurs, dans le christianisme latin, des auteurs grecs, chrétiens ou platoniciens (Plotin). Il a laissé une œuvre exégétique considérable. Il fut le maître d’Augustin d’Hippone. Apollinaire d’Hiérapolis – Évêque d’Hiérapolis sous Marc Aurèle (161-180). Son œuvre apologétique, contre les Grecs et les hérétiques, est perdue. Apollinaire de Laodicée – Né vers 315 et mort avant 392, Apollinaire devint évêque de Laodicée en 360. Il utilisait l’expression � une nature » pour désigner le Christ incarné. Soucieux de prôner une union substantielle de los angeles divinité et de l’humanité dans le Christ, Apollinaire pensait que le Verbe avait, dans l’homme Jésus, pris l. a. position du noûs (l’intellect). À partir des Cappadociens, sa christologie fut considérée comme hérétique. Aristide – Auteur d’une Apologie adressée à Hadrien (117-138), connue essentiellement par une model syriaque quasi intégrale, quelques fragments grecs et un fragment arménien. Arius – Prêtre alexandrin qui, entre los angeles fin des années 310 et le début des années 320, provoqua une crise profonde de l’Église. Ses thèses, exposées notamment dans los angeles Thalie, revenaient à présenter le Fils comme une créature. Il est à l’origine de l’arianisme, courant qui consiste à nier los angeles consubstantialité du Père et du Fils. Très actif au IVe s. , ce courant fut définitivement condamné au concile de Constantinople (381). Artémon (ou Artémas) – Adoptianiste actif à Rome vers 235. Sa vie n’est pas davantage connue. Athanase d’Alexandrie – Né à Alexandrie vers 295, et devenu évêque en 328, Athanase est mort en 373. L’essentiel de son œuvre consiste en une défense de los angeles foi nicéenne contre les ariens. Mais il a laissé également une apologie du christianisme en deux events, Contra gentes et De incarnatione. Athénagore – Auteur d’une Supplique au sujet des chrétiens, probablement rédigée en 177. los angeles vie de cet auteur est pratiquement inconnue. Dans une partie de l. a. culture manuscrite, il est désigné comme � philosophe chrétien », et il peut avoir goé une partie de sa vie en Asie et en Égypte. Augustin d’Hippone – Né à Thagaste en Numidie en 354 et mort en 430, il fut séduit dans sa jeunesse par le manichéisme. Il revint au catholicisme en 386, après, notamment, los angeles lecture de livres platoniciens dont l’identité est toujours débattue aujourd’hui – ils comptaient probablement des ouvrages de Plotin et de Porphyre, dans l. a. traduction de Marius Victorinus.

Rated 4.69 of 5 – based on 40 votes

About the Author

admin